Babe 2 : un cochon dans la ville (George Miller. 1998)

Tout d’abord, j’aimerais remercier personnellement George Miller de m’avoir appris que le ridicule ne tue pas car je ne suis pas mort en disant à des dizaines de personnes que je trouvais Babe 2 très réussi. Même si ça ne m’a pas tué, ça n’a pas empêché la quasi-totalité de ces dizaines de personnes de se foutre de ma poire. Pourtant, d’après moi, Babe 2 est un véritable Disney en prise de vue réelle,  un must du cinéma pour enfants et un joli conte moderne au goût de bonbon rose. Bienvenue dans mon panthéon petit cochon.

Bye George.

Tout va mal à la ferme ! Babe a poussé son maitre par accident au fond du puits. Immobilisé dans son lit, le fermier ne peut plus travailler, très vite, la banque menace de saisir la ferme. La fermière, Madame Hoggett, décide d’amener Babe le cochon (devenu berger de génie dans Babe 1) à une nouvelle compétition dont la victoire règlerait tous leurs soucis. Malheureusement, un incident fâcheux empêche la paysanne et son porc bavard de prendre leur avion de correspondance. ils se retrouvent alors coincés et sans ressources dans un monde qui leur est hostile et inconnu  :  la ville…

De l’aventure, du drame, des animaux aux looks d’enfer… 

PCJ Séance n° 31. Deuxième film présenté par Favien Berry : L’Ultime razzia (Stanley Kubrick. 1956)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s